Conférence – Le cancer, des raisons d’espérer 04/10/2019

Le docteur Jean-Marie Girardel, hématologue, biologiste et ancien chef de service au centre hospitalier de Belfort, et le docteur Alain Monnier, cancérologue, radiothérapeute et ancien chef de service au centre hospitalier de Montbéliard, ont sensibilisé le public dans la lutte contre le cancer.

Le docteur Girardel a présenté les statistiques de ces six dernières années sur l’évolution de cette maladie. Le cancer des poumons est en augmentation avec le tabagisme chez les femmes. Dans l’avenir, ce fléau touchera les jeunes qui sont de plus dans les addictions de la cigarette ou d’autres substances illicites associées à l’alcool mais aussi la malbouffe. Le docteur Girardel a fait part de son inquiétude en démontrant la progression de certains cancers par un mode de vie dysfonctionnel. Si le stress n’est pas à lui seul l’agent déterminant du cancer, il additionne les effets.

Dans 60% des cas le cancer peut être traité voire complètement endigué complètement guéri. Aujourd’hui les patients bénéficient des travaux de la recherche médicale, les nouveaux traitements sont mieux adaptés, personnalisés donc mieux tolérés.

La campagne de prévention pour le dépistage du cancer du sein est au cœur des préoccupations des docteurs Girardel, ancien président de la Ligue avec le docteur Monnier, actuel président de la Ligue du secteur de Montbéliard.

Ils militent en binôme, sillonnent les villes et les villages pour rendre attentives les personnes à risques et nous le sommes presque tous à un moment de notre vie d’où l’importance d’un diagnostic précoce.

Le pronostic du cancer du sein, c’est l’espoir de trois guérisons sur quatre, lorsqu’il est décelé par des examens, mammographies régulières.

Les résultats de guérison des cancers de l’estomac, de la peau sont devenus très probants aujourd’hui.

Les dépistages du cancer de la prostate, de la vessie, de l’intestin, du rein, de la peau doivent se faire rapidement après avoir consulté le médecin généraliste.

Le pourcentage de guérison des malades atteints du cancer de la thyroïde et du pancréas préoccupe encore les médecins oncologues.

Le docteur Monnier est resté dans le même registre que son collègue le docteur Girardel en insistant sur le dépistage sans oublier l’hygiène de vie, une alimentation saine et des exercices physiques.

Il est intervenu sur les différents traitements, la radiothérapie, l’hormonothérapie, la chimiothérapie et les effets secondaires. Dans le cadre d’Octobre Rose, comme le docteur Girardel, il a insisté sur la prévention du cancer du sein. Toutes les femmes jeunes et moins jeunes doivent savoir que le cancer du sein n’est plus une fatalité. La vie est encore possible très longtemps pour toutes ces malades.

Le diaporama de la reconstruction mammaire, commenté par le docteur Monnier, a été rassurant et optimiste. Le médecin a présenté son travail clinique avec de remarquables explications pour un public néophyte. Une écoute quasiment religieuse a traversé la salle.

Le docteur Monnier a rappelé que le CHU de Montbéliard était doté d’un plateau technique des plus performants de France avec des praticiens très qualifiés.

Le docteur Monnier fait partie de cette équipe chirurgicale.

Les deux médecins nous ont rassurés, conquis par la transmission de leur savoir et leurs pratiques médicales. Leurs interventions ont été à la portée de tous.

Leurs qualités humaines, leur gentillesse, le respect envers les personnes présentes nous ont fait dire qu’ils étaient formidables ! Tous deux ont répondu à de nombreuses questions personnelles. Un immense merci à nos deux conférenciers pour cette chaleureuse soirée qui s’est prolongée par le verre de l’amitié offert par I’ AEP.

Un clin d’œil à Hippocrate mais aussi à Epicure ; les Philosophes de la santé et du plaisir, prône la modération. Pour jouir de la vie… le plus longtemps possible.

previous arrow
next arrow
Slider